Lettre ouverte à Mr Labadie, et aux producteurs et distributeurs de cinéma qui craignent Internet !

Réponse à la lettre ouverte de Mr Labadie adressée à Mme Filippetti, à propos du cinéma et du piratage, publiée dans le journal Libération

http://www.liberation.fr/culture/2014/08/06/madame-filippetti-la-piraterie-tue-le-cinema_1076529

internet et pirate bay, 1919x1199Bonjour à tous,

Je suis Gregopirate, membre du Parti Pirate. Notre nom vous fait peut-être peur. Alors que nous sommes votre principal allié. Nous sommes même votre seul allié.

 

Notre parti s’appuie sur trois thèmes principaux : le respect de la culture, la protection de la vie privée et la transparence politique. Nous sommes des pirates parce qu’il faut bien entrer en résistance face à la politique traditionnelle (statique, financière et décevante) afin de mettre en place l’autonomie, la confiance et la créativité. Oui, nous sommes nés grâce à Internet parce que cet outil favorise la communication et la mobilisation.

Nous partageons vos difficultés. Nous sommes conscients des écueils que rencontre le financement de la culture. Le Parti Pirate condamne le téléchargement des biens (dont les films) dans un but marchand et appelle à une juste législation sur le droit d’auteur.

Néanmoins, par respect pour le cinéma et pour Internet, nous sommes obligés de mettre en lumière certaines lacunes de votre lettre ouverte à Mme Filippetti.

La piraterie n’est pas le piratage qui n’est pas non plus du vol. le premier est une forme de banditisme pratiqué sur les mers. Le piratage est une atteinte au droit d’auteur. Le vol est la soustraction frauduleuse du bien d’autrui. Si le piratage était du vol, vous n’auriez plus vos films. Alors que vous les avez toujours, c’est juste que le partage est un bouc-émissaire facile. Une oeuvre n’a de valeur que si elle est partagée, on peut le prouver simplement sur les faits : depuis 15 ans que le téléchargement massif existe, il n’y a jamais eu autant de monde se pressant dans les salles obscures [1]. Les gens qui partagent la culture sont des gens qui aiment la culture et qui sont prêts à payer pour, ce sont même ceux qui partagent le plus qui payent le plus.

screen.twitter.culture

Alors pourquoi les films ne se vendent pas ou plus ? Ceci s’explique très bien sans devoir crier au loup à propos du vilain internet. Il y a plusieurs raisons, dont certaines sont loin de vous être étrangères :

1 – Une conjoncture économique défavorable : Oui, il n’y a pas seulement l’industrie cinématographique qui souffre actuellement.Sans vouloir jouer sur le « c’est la faute à la crise », c’est encore moins de la faute à Internet si la croissance française flirte avec le 0,5 % ni si le taux de chômage ne fait qu’augmenter, malgré les multiples effortsdes gouvernements successifs pour masquer ces statistiques. L’agriculture est en souffrance, des maternités ferment, un fonctionnaire sur deux n’est pas remplacé et il plane toujours le spectre d’un gouvernement socialiste incapable de sauver le site métallurgique de Florange. Tout ceci serait la faute au piratage ?

2 – L’obsolescence technique : Vous vous sentez dépassés par internet. Vous avez raison. Hadopi est une monstruosité juridique et financière. Nous souhaitons son arrêt immédiat. Quant à vouloir identifier et punir les sites illégaux, j’hésite entre rire et pleurer ! Ah mince, l’immense majorité de ces sites sont basés à l’étranger ! Ah mince, il existe des solutions simples et pas chères pour contourner la traque sur Internet et pirater en toute impunité (NewsGroups, VPN, Tor, etc.) ! Ah mince, même l’hyper censure dont rêvent nombre de producteurs et politiciens sera stérile face à ses outils ! Penser vouloir sérieusement limiter Internet, c’est juste rajouter la bêtise sur l’impossible. On ne lutte pas contre un comportement généralisé avec des sanctions, surtout aussi futiles. Est-ce que le code pénal a stoppé les trafics de drogue ? Non, il les a marginalisés et quelque part renforcés. Est-ce que la « censure » va stopper le pirate ? Non, elle va le marginaliser et le succès d’autres techniques alternatives va augmenter. Le problème est donc ailleurs.

Est-ce que vous vous rendez compte que pour des raisons commerciales vous souhaitez que l’on porte atteinte à des droits fondamentaux ? Mise en place de la censure, de la surveillance globale, fin de la correspondance privée, etc. Même la STASI n’a pas rêvé avoir autant de pouvoir ! Pensez-vous sérieusement que tout ceci va aider les artistes et le cinéma ? Nous sommes réellement vos alliés parce que nous nous soucions de la liberté et de la créativité.

3 – L’attractivité et les offres marchandes de cinéma : Déjà, pourquoi les gens se déplacent moins pour voir vos films ? Surtout que la fréquentation des cinémas reste importante. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les artistes vendaient moins de disques mais que les concerts et festivals étaient toujours plein ? A quel moment avez-vous perdu le bénéfice d’aller voir un film en salle de cinéma et pourquoi ne le récupérerez-vous peut-être jamais ? Vous voulez vendre un produit, rendez-le attractif ! Et si c’est cette logique de marketing vous gêne au nom d’une prétendue pureté artistique, il ne faut pas s’étonner après coup de ne pas vendre !

Le cinéma, c’est trop souvent : loin, cher, pas toujours confortable, pas adapté à la demande (VO, 2D…) pour un film qui n’est pas du tout sûr de nous plaire malgré de bonnes critiques. Le rêve donc !

Il faudrait passer par la VOD ? Là encore, il va falloir être sérieux. « avoir le temps de se développer et de gagner le cœur des clients. » dites vous ! Mais c’est déjà trop tard. Le temps, vous l’avez eu. Napster (qui ne touchait que la musique à l’époque) fut lancé en 1999. Ceci fait donc 15 ans que le P2P existe et maintenant, vous demandez du temps ! Vous avez échoué à créer une offre stimulante, à mettre en place des propositions intéressantes. Alors quoi ? On fait une pause technologique de 2 ans pour vous permettre de vous adapter ?

Aussi, est-ce que vous connaissez quelqu’un qui est prêt à payer un film 4 ou 5 € juste pour le regarder à la TV ? Je m’explique : les téléspectateurs paient, sauf rare exception, pour une box et un abonnement à la télévision. Ils paient une outrageuse redevance TV.Ils paient une taxe sur la copie privée sur tout élément de stockage. Et parfois, ils paient pour avoir des chaînes supplémentaires avec des offres comme celles de Canal +, BeIn Sport, CanalSat, etc. Il faudrait, en plus, qu’ils paient pour voir un film récent ou un film qui ne sortirait pas en salle de cinéma ?

Cette lettre vous parait sévère. Elle est sincère. Elle traduit aussi ma colère. Je ne veux pas voir le cinéma mourir. Je sais que ce n’est pas le partage en ligne qui le tuera. Le Parti Pirate soutient l’art et les artistes. Je suis, par exemple, très triste que les studios Ghibli cessent la production de longs métrages.

Je suis aussi triste du fait que vous ne voyez pas la chance qu’offre Internet pour le cinéma et la vidéo. Comment pouvez-vous passer à coté de plateformes comme Youtube ou Dailymotion ?

Comment pouvez-vous ignorer les services de financement participatif ? Par exemple, ce week-end, le premier documentaire français sur la cinéphilie d’aujourd’hui, Les Cinéphiles a obtenu les 100% de financement (5000  €). Voir http://www.kisskissbankbank.com/les-cinephiles

Il existe des solutions. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Si vous avez besoin d’aide, si vous avez besoin d’une réflexion globale, technique ou légale sur la réforme du copyright, contactez nous. Nous vous aiderons.

A bientôt.

 

Gregopirate,

Co-Porte Parole du Parti Pirate,

Section locale Midi-Pyrénées.

porteparole@partipirate-mp.org

 

 

[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9quentation_cin%C3%A9matographique#.C3.89volution_de_la_fr.C3.A9quentation_en_France

Share
Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Élections législatives partielles à Toulouse : les cumulards sont de sortie

Non au cumul des mandats

La démission de Jean-Luc Moudenc de son poste de député pour se consacrer à la mairie de Toulouse est l’arbre de la bonne nouvelle qui cache la forêt des mauvaises nouvelles. Nous pourrions nous réjouir de cette décision si elle ne masquait pas de grosses entorses faites à la démocratie.

1 – M. Moudenc reste en position de suppléant. Pourquoi ? Pourquoi quitter la place de numéro 1 pour prendre celle de numéro 2 ? Pourquoi cette élection sent-elle déjà la mauvaise foi ? Pourquoi un tel mépris du principe de renouvellement de la vie politique ? Est-ce donc cela l’idéal de représentativité proposé par l’UMP ?

2 – Pourquoi démissionner au nom du principe de non-cumul des mandats et présenter une cumularde ? Mme Arribagé est non seulement maire-adjointe de la mairie de Toulouse en charge des sports et des loisirs, mais aussi conseillère régionale. Elle est déjà en situation de cumul et, en cas de victoire lors de cette élection législative partielle, elle va être à la tête de trois mandats différents. Ceci est intolérable pour la représentativité politique, pour la transparence et pour la qualité du travail qu’elle peut fournir : qui est capable de s’investir pleinement dans trois fonctions politiques distinctes ?

3 – Pourquoi les autres partis politiques n’en profitent pas pour jouer la carte de la transparence ? Cette possibilité de cumul des mandats se retrouve chez d’autres candidats à cette élection : au PS, avec Laurent Méric, conseiller municipal à Balma, au PCF – FG avec Martine Croquette, conseillère municipale à Toulouse, à EELV avec Michèle Bleuse conseillère municipale à Toulouse (qui se présente comme suppléante de Xavier Bigot).

4 – Pourquoi organiser cette élection le même jour que les élections européennes ? N’est-ce pas une façon de « tuer » la campagne, voir de négliger les deux campagnes simultanément ?
Mobilisé pour les européennes, le Parti Pirate n’a pas les moyens de présenter des candidats à cette législative partielle. Nous finançons déjà notre campagne avec nos fonds personnels. Il nous est donc impossible d’être sur deux fronts en même temps. L’équilibre politique, médiatique comme financier n’est pas d’actualité en France.

 

Nous, membres du Parti Pirate, ne sommes pas ennemis de l’UMP, du PS, du PCF – FG, de EELV. Nous souhaitons que la politique soit efficace, sincère et respectueuse des citoyens. De nombreuses candidatures à cette élection législative partielle ne remplissent pas ces critères. De ce fait, nous demandons à Mme. Arribagé, à M. Moudenc, à M. Méric, à Mme Croquette et à Mme Bleuse de rejeter cette élection et que leurs partis proposent de nouveaux candidats, sans mandat politique. Nous les invitons à signer la chartre Anticor et à s’engager réellement en faveur du non-cumul des mandats et de la transparence de la vie politique.

Pour le respect des électeurs et de la démocratie, merci d’avance.

Le Parti Pirate, section Midi-Pyrénées.

Share
Publié dans Tribune Libre | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Lettre ouverte à Jean-Vincent Placé

JVP6.jpgJean-Vincent,

Jean-Vincent, tu es un con.

Est-ce une insulte que je viens de te lancer ? Est-ce que cette expression si grossière peut te permettre d’empêcher que cette lettre ouverte soit lue ? Est-ce que choisir des mots forts exprimant ma colère risque de me coûter une amende ?

Share
Publié dans Tribune Libre | Marqué avec , , , | 2 commentaires

Lettre de soutien au groupe de musique les Bubblies

PirateIl y a quelques heures, nous apprenions que le groupe toulousain de rock indépendant les Bubblies est actuellement attaqué par la société King, éditeur du célèbre jeu « Candy Crush ». La raison : le nom « Bubblies » ferait de l’ombre à leur jeu « Bubble Saga », créé en 2011.

Nous, Pirates, dénonçons fortement ce genre de pratiques abusives qui consiste à utiliser son pouvoir financier et un statut de soi-disant « intouchable » pour faire asseoir une propriété intellectuelle dénuée de sens, syndrôme trop répandu de l’actuel « copyright madness ». Par la présente, nous souhaitons communiquer notre entier soutien aux Bubblies et nous les encourageons vivement dans leurs démarches.

Continuer la lecture

Share
Publié dans Non classé, Parti Pirate, Section Locale | Marqué avec , , , , , | 5 commentaires

Nos rendez-vous de la semaine

PirateLes prochaines élections européennes arrivent à grand pas et nous avons prévu de nombreux rendez-vous dans les prochaines semaines. Nous vous invitons fortement à venir partager, échanger et vous informer lors de ces rencontres. Ces réunions sont ouvertes à tous, pirates, sympathisants ou simples curieux.

 Mardi 15 avril : Réunion spéciale Européennes

Lieu : Serveur vocal Mumble – Internet

Horaire : 21h

Les sections Midi-Pyrénées, Aquitaine et Languedoc-Roussilon se réunissent pour organiser les prochaines actions. Mumble est un serveur vocal libre. Plus d’infos sur son utilisation : http://wiki.partipirate.org/wiki/Serveur_vocal

Mercredi 16 avril : Réunion de travail publique

Lieu : Salle des Bateliers

Adresse : 10-12 Port Saint-Sauveur 31000 Toulouse

Horaire : 20h30

Les Pirates toulousains seront présents dans un de nos locaux de campagne pour travailler sur les prochaines élections. C’est l’occasion de venir nous rencontrer et échanger sur nos idées. Cette réunion est publique et ouverte à tous.

Jeudi 17 avril : Apéro-Pirate à Tarbes

Lieu : Bar L’Europe, 9 Place de Verdun 65000 Tarbes

Horaire : 20h

Rencontre ouverte pour discuter du Parti Pirate avec Eric Mahuet, tête de liste pour les Européennes, accompagné de Nathalie Rosenberg, secrétaire nationale.

La suite de notre agenda sera dévoilée bientôt. Venez nous rencontrer !

La section Midi-Pyrénées du Parti Pirate

 

Share
Publié dans Events, Section Locale, SO-Pirate | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Apéro pirate vendredi 11 avril au bar le Black Pearl

Comme tous les 11 du mois, retrouvez-nous en vrai lors d’un apéro Pirate. Pour ce mois d’avril, nous avons décidé de jeter l’ancre dans un bar (bien) nommé le Black Pearl, situé au 26 boulevard Riquet (tout en haut de la rue Gabriel Péri) à partir de 19h.

Nous vous attendons sur le pont pour échanger et répondre à toutes vos questions. Il y sera bien sûr question de la campagne des européennes mais aussi de la victoire du vote au Parlement Européen sur la neutralité du Net.

Venez nombreux (et déguisés si le cœur vous en dit).

partipirate

 

Share
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Remerciements à Antoine Maurice, Michèle Bleuse et la liste Toulouse Vert Demain

antoine-maurice_michele-bleuseLa section locale Midi-Pyrénées du Parti Pirate souhaite remercier Antoine Maurice et Michèle Bleuse pour avoir accueilli trois Pirates sur leur liste lors de la campagne municipale de Toulouse. Si cette alliance a été décidée par les membres de la section locale lors d’un vote en assemblée générale, elle a surtout été possible grâce aux personnalités et aux compétences de M. Maurice et Mme Bleuse. La politique est aussi le moment des rencontres humaines. Leur dynamisme et leur esprit de citoyenneté font d’eux le genre de personnalité que l’on souhaite soutenir. Nous avons beaucoup apprécié les membres de la liste et l’ambiance de leur campagne. Nous avons aussi beaucoup appris durant la campagne participative et citoyenne de la liste Toulouse Vert Demain.

Nos alliés ont montré beaucoup de sympathie et d’intérêts pour nos idées, Antoine Maurice fut d’ailleurs le seul candidat à la mairie de Toulouse à être signataire de la charte Anticor.

Malgré la défaite de la liste d’union de gauche au second tour, nous sommes heureux de le savoir réélu au conseil municipal. Nous sommes tout aussi heureux de savoir qu’il siégera avec deux de ses colistiers, Michèle Bleuse et Régis Godec. Ainsi nous savons que des personnes de qualité prendront part à la vie publique des toulousains durant le mandat municipal à venir.

Nous restons également présents pour rappeler à M. Moudenc qu’il doit démissionner de son poste de député pour s’occuper à 100% de sa ville, et nous lui rappellerons également qu’il doit tenir d’ici à 2020 les promesses qu’il a faite aux toulousains.

Share
Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Pour une protection européenne des données personnelles … par SO-Pirate

Sécuriser ses données personnelles1 000 000 d’euro. C’est la somme que Google devra payer au Garante per la protezione dei dati personali (CNIL Italienne). Cette sanction administrative pécuniaire semble énorme pour vous, mais ne correspond en réalité qu’à quelques minutes du chiffre d’affaires du géant de la Silicon Valley et ne gêne donc pas le géant outre-mesure. Cette nouvelle actualité souligne donc une fois de plus la nécessité rapide d’une modifications des règles applicables en matière de protection des données.

Lire la suite sur le site de « So-Pirate », la liste du Parti Pirate Sud-Ouest pour les Européennes 2014

Share
Publié dans SO-Pirate | Laisser un commentaire

La section a son premier élu !

Pendant la campagne des municipales, un sympathisant est venu nous trouver pour nous demander du soutien. Il s’agissait d’Alexis Boudaud, qui menait la liste « Auch Eco Citoyenne » dans la préfecture du Gers.

Nous avons rencontré quelqu’un qui partageait nos valeurs et qui était prêt à s’engager dans l’éthique politique et la promotion des logiciels libres.

Continuer la lecture

Share
Publié dans Foi de Pirate, Section Locale | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Municipales2014 : La liste d’union du second tour de Pierre COHEN comptera un pirate !

CapitoleRaphaël Durand, Nathalie Rosenberg et Raphaël Isla, 3 membres du Parti Pirate Midi-Pyrénées, se sont engagés dans la bataille municipale à Toulouse en s’alliant avec le groupe local EELV qui a tenu à proposer un vrai projet écologiste. Cette union, la liste Toulouse Vert Demain, n’aurait jamais eu lieu sans la confiance mutuelle et la signature des chartes Anticor (anticor.org) et April (April.org) par la tête de liste Antoine Maurice, et ce conformément à nos accords d’alliance. La section locale Parti Pirate Midi-Pyrénées tient donc dans un premier temps à féliciter ses 3 pirates pour leur engagement politique, ainsi que EELV-Toulouse pour leur confiance et la diffusion des valeurs pirates tout au long de la campagne.

Cependant, les résultats du premier tour ne sont pas à la hauteur des espérances de la liste Toulouse Vert Demain qui n’obtiendra qu’une 4ème place avec près de 7% des voix. Suite aux négociations avec la liste PS/PC/PRG, EELV obtiendra pour le second tour pas moins de 11 places, dont celle du pirate Raphaël Durand, ce qui prouve que nos combats ont un poids certain pour ces municipales.

Malgré tout, nous déplorons que Pierre Cohen n’ait pas signé et ne signera pas la charte Anticor (anticor.org). Antoine Maurice, signataire de cette charte, pourra cependant la pousser au sein du Conseil Municipal. Et nous ne manquerons pas d’y veiller et de l’appuyer.

Ainsi, si la liste de M. Cohen sort victorieuse du scrutin de dimanche, nous pourrons compter sur l’équipe en place pour entendre nos principes et idées et permettre d’apporter, fut-ce indirectement, notre touche à la politique municipale.

Le Parti Pirate a vécu ses premières élections municipales et s’impose petit à petit dans le paysage politique. Plus que jamais, nous resterons mobilisés pour porter haut notre étendard pirate et faire avancer nos principes à tous les niveaux poliques et notamment pour les prochaines élections européennes avec la liste So-Pirate (http://www.so-pirate.eu).

Share
Publié dans Communiqué de Presse, Section Locale | Laisser un commentaire